Bienvenue sur le site de la Société d'Anthropologie de Paris

  Logo sap 1.fw      Devenir membre      Faire un don

 


Les 1850èmes journées de la SAP se dérouleront

du 29 au 31 janvier 2025 à Paris

Découvrez les thèmes des Journées ici


L'APPEL À COMMUNICATIONS EST DÉSORMAIS OUVERT !

 

 

Le dernier numéro des BMSAP est disponible ! 

Couverture du volume 36 des BMSAP publié en avril 2024. L'illustration choisie est une lame mince observée au microscope optique d’une côte humaine provenant du cimetière Sainte-Anne, Koekelberg, Belgique (Trenchat et al.)

 

 

 

 

 

 Les résultats de l'étude sur l'impact du Covid-19 sont disponibles !
Vous pouvez les consulter ici
Merci aux personnes ayant participé à l'étude.

 

  

 

 

 

La SAP est sur

  

Bluesky, le concurrent de Twitter, est maintenant ouvert à tous, sans  invitation

 

Facebook New Logo 2015

 

  Twitter X logo PNG For Free Download

 

 

Vous pouvez maintenant suivre la SAP sur les réseaux sociaux pour une information détaillée à propos de nos nouvelles scientifiques.

  

 

Position du CA de la SAP au sujet de l’envoi de fossiles dans l’espace

Le Conseil d’Administration de la Société d’Anthropologie de Paris (SAP), créée en 1859, souhaite exprimer sa profonde désapprobation et sa ferme condamnation suite à l’envoi dans l’espace de fossiles originaux appartenant aux espèces Australopithecus sediba et Homo naledi. Le CA de la SAP exprime ainsi son plein accord avec les déclarations de l’American Association of Biological Anthropologists (AABA), European Society for the Study of Human Evolution (ESHE), Paleoanthropology Society and Society for American Archaeology (SAA), ou encore de la British Association for Biological Anthropology and Osteoarchaeology (BABAO). Le CA de la SAP souhaite particulièrement :

  • rappeler que la SAP est extrêmement attentive au traitement des restes humains et à la dignité, à l’attention et au respect indispensables dont ils doivent faire l’objet ;
  • souligner la valeur patrimoniale inestimable de ces restes sud-africains et l’incompatibilité totale qui existe entre la façon dont ils ont été traités et cette valeur patrimoniale aussi bien que le point ci-dessus ;
  • rappeler, en lien avec cette valeur patrimoniale, la provenance de ces restes du « Craddle of Humankind », classé par l’UNESCO comme un « World Heritage Site » ;
  • signaler enfin que cet envoi dans l’espace de restes d’hominines fossiles représente une manifestation paroxystique de l’hypermédiatisation de certains chercheurs indépendamment de la qualité de leurs travaux. Cette dérive est malheureusement totalement inhérente au système de recherche hypercompétitif qui prévaut partout dans le monde et qui est ontologiquement en opposition totale avec la nature même de la recherche.

Le conseil d'administration de la Société d'Anthropologie de Paris

Motion votée par scrutin électronique le 20 septembre 2023 (15 oui, 1 abstention, 0 non)