Thème 1 : Diversité et changements des régimes alimentaires à différentes échelles d’espace et de temps

Dietary diversity and dietary change at different scales of space and time

Le prélèvement et la production des ressources alimentaires sont au cœur des relations entre l’homme et son environnement. L'accès aux ressources et l'alimentation ont exercé et exercent encore aujourd'hui une action indirecte (démographie, voies de migration..) et directe (adaptation / maladaptation) sur l'évolution biologique des populations humaines. L’alimentation tient également une place centrale dans les relations économiques et sociales, ainsi que dans le bien-être sanitaire. De multiples chaînes techniques interviennent de l’acquisition des ressources à la transformation culinaire, impliquant de nombreuses interactions socio-environnementales. Par le jeu des interdits et des représentations symboliques, les produits alimentaires peuvent constituer de forts marqueurs culturels et des vecteurs d’échanges et de valorisation sociale. Les questions relatives à l’alimentation peuvent ainsi être abordées par de multiples approches disciplinaires relevant à la fois de l’anthropologie et de l’archéologie culturelles, de l’anthropologie biologique, de la bioarchéologie et de la paléoécologie. Il s’agira dans le cadre de cette session de privilégier les recherches multidisciplinaires portant sur les changements et l’organisation de la diversité des pratiques alimentaires à différentes échelles d’espace et de temps, en prenant en compte les complémentarités sociales, biologiques, saisonnières, entre écosystèmes, les relations à des changements socio-environnementaux rapides ou sur la longue durée.
 
Mots-clés : ressources, cuisine, échanges, systèmes techniques, transformation, stockage, viande, végétaux, chasse/cueillette, agriculture, élevage, environnement, adaptation, risque, santé, saisonnalité, complémentarités, hygiène, carences, identité, statut social, changements rapides, longue durée.
 
 

Thème 2 : Différences hommes-femmes : le genre à l’épreuve de la biologie évolutive

Differences between men and women: Gender put to the text of evolutionary biology

Dans le monde vivant, fonctions mâles et femelles correspondent à des stratégies de reproduction différentes. La compétition entre individus du même sexe pour la reproduction (sélection sexuelle) conduit à exacerber ces différences. Pour l'espèce humaine, la culture tient une place importante dans la différentiation des rôles sexuels, mais qu'en est-il des différences biologiques ? Du fait de la volonté sociétale de construire une égalité homme-femme au niveau social et politique, est-il nécessaire de prendre en compte d’éventuelles différences biologiques (incluant des aspects cognitifs et psychologiques) ? Des sociétés anciennes aux populations modernes, sans oublier les primates, quels sont les dimorphismes biologiques, culturels ou bien provenant de l'interaction entre les deux ? Ces journées scientifiques de la SAP chercheront à appréhender le sexe et le genre au travers de l'évolution, que ce soit au niveau psychologique, cognitif, hormonal, morphologique, osseux, ou de tout type d'organisation sociale.
 
Mots-clés : Sélection sexuelle, nature/culture, dimorphisme sexuel dans la lignée humaine, statut social, hormones, organisation sociale.
 
 

Thème 3 : Actualités de la recherche

Breaking research news

Ce thème rassemblera les acquis récents de la discipline qu’il s’agisse de découvertes inédites ou d’avancées méthodologiques.